Concept

Approche Signe Avec Moi

Tout d’abord, il est très important de préciser que Signe Avec Moi n’est en aucun cas un enseignement de la langue des signes, ni une méthode. On va plutôt parler d’un outil de communication bienveillante et respectueux du rythme de l’enfant, basé sur la langue des signes française. La Langue des Signes est une langue à part entière avec une syntaxe et une grammaire bien à elle, ici il s’agit de Français Signé, c’est à dire qu’on utilise les signes dans le même ordre que les mots en français. Le but est de tirer d’une phrase les éléments d’information les plus importants, on va parler de mots-clés qui auront le rôle de surligneur.

Mais pour que le processus d’imitation se mette en place, il faut utiliser les signes au quotidien, et bien les choisir.  Et surtout toujours dire le mot en même temps !

Pourquoi signer avec les bébés ?

Un bébé a des choses à nous dire bien avant de savoir parler ! Au fil des mois, l’enfant va être instinctivement attiré par les mouvements que l’adulte va faire devant lui. Il va naturellement les reproduire, les imiter. Ex: « les marionnettes », le « bravo », le « au-revoir » …

Alors pourquoi ne pas mettre à sa portée d’autres signes qui lui permettront d’élargir son vocabulaire et donc d’être mieux compris ?!

Qu’est -ce que les signes vont concrètement apporter aux enfants ?

– signifier aux autres leurs émotions et leurs sensations, leurs besoins, leurs envies.
– commenter leurs activités, le monde qui les entoure
– faciliter leur relation, leurs échanges avec autrui
– réduire les pleurs
– aider au développement du langage

L’enfant devient alors acteur et plus seulement spectateur du monde qui l’entoure !

Les frustrations sont alors considérablement réduites, l’estime de soi ainsi que le lien parent/enfant se trouvent renforcés !

 
Quel est le meilleur moment pour commencer à signer avec un bébé ?

Je dirais qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour signer avec un bébé, l’important étant le ressenti, l’envie. Il est bon que les choses se fassent de manière la plus naturelle possible. Il est bien évident qu’il ne faut pas s’attendre à ce qu’un nourrisson reproduise nos signes (il n’a pas les capacités motrices), mais si l’on signe tôt et régulièrement, l’enfant enregistre, emmagasine et dés que sa motricité le lui permettra il signera probablement. Les premiers signes peuvent apparaître vers 6 mois. C’est un moment ou bébé est le plus dans l’imitation et sa mémoire est suffisamment développée. En fait, tout dépend aussi du « niveau de signe » dont les parents sont pourvus. Un parent qui connaît les signes pourra les utiliser naturellement dés la naissance.

Pour les autres, il est bien évident qu’il faudra du temps pour se familiariser avec quelques signes et être capable de les utiliser au quotidien. Six mois semblent être le temps nécessaire pour s’approprier tout doucement un certain nombre de signes et être capable de les intégrer à la vie de tous les jours.

Les enfants qui signent plus tôt, sont donc souvent des enfants avec qui on a signé dés la naissance.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas être pressé, car il arrive aussi que des enfants signent tard ou de manière plus rare; jamais. Si tel est le cas, c’est qu’il n’éprouve pas le besoin ni l’envie d’utiliser les signes. Aucun mal à cela ! L’important, c’est que ni l’adulte ni l’enfant ne soit frustré. Il faut laisser le temps au temps.

L’acquisition des signes n’est en aucun cas une course à la performance !

La communication par les signes avec les bébés renforce le lien d’attachement.

Le fait de signer avec son enfant va renforcer le lien d’attachement dans la mesure où parent et enfant vont mieux se comprendre, entraînant ainsi moins de frustrations, moins de malentendus. Comprendre les attentes de son enfant et pouvoir y répondre va le rendre plus heureux et donner confiance à l’adulte. Ce dernier va se sentir plus efficace, plus sûr de lui. En effet, il est très dur psychologiquement pour un parent de ne pas savoir pourquoi son enfant pleure. Et un enfant qui se sent compris va lui aussi prendre confiance en lui.

Et lorsque on se comprend, on devient plus complice.

De cette réduction de frustrations, de cette meilleures compréhension, de cette complicité, va forcément découler un grand respect mutuel et donc un lien d’attachement très fort !

En conclusion, et d’après de nombreuses études, il semble évident que l’utilisation des signes ne présente que des avantages aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

site-sam